le blason Vendéen

Cyrille Girard Généalogiste

02 51 52 83 23 - 06 12 59 47 64
le blason Vendéen


La biographie de Marie MICHAUD

Le 5 mars 1778, dans la paroisse Saint Jean-Baptiste de Montaigu, fut baptisée Marie MICHAUD, née le 4 mars de René MICHAUD cordonnier et de Marie BAUDRY son épouse. Elle épousera André CHARRIER, natif de la Dabretière à Beaurepaire et baptisé à Bazoges-en-Paillers le 25 avril 1772. Je n'ai à ce jour pas retrouvé l'acte de mariage d'André et Marie. Rien ne prédisposait ce fils de laboureur à faire carrière dans l'administration, et pourtant on retrouve André instituteur aux Épesses à la naissance de ses deux premiers enfants, Marie Joséphine Émilie, née le 17 septembre 1806, et Louis Armand, né le 12 juin 1809, puis receveur de l'octroi de Fontenay-le-Comte à la naissance de ses trois derniers fils, Gustave Louis André, né le 22 mai 1811, Jean Victor, né le 22 avril 1813, et Alexandre, né le 25 février 1816. La déclaration de mutation d'André (AD85 2Q2971 vue 146/216 déclaration de mutation n°554), décédé le 2 octobre 1816, désigne quatre de ces cinq enfants comme héritiers ; Jean Victor, qui n'apparaît pas dans ce document, est effectivement décédé à Fontenay-le-Comte le 20 mai 1813.

Devenue veuve et étant mère de quatre enfants dont l'aînée a 10 ans, Marie va apprendre le métier de sage-femme et prêtera serment sur les évangiles de remplir droitement sa tâche. En effet, seules les sages-femmes ayant prêté serment peuvent se voir attribuer l'adjectif jurée. Elle exercera ainsi la fonction de sage-femme jurée pendant plus de vingt ans dans la commune de Bourneau. On peut au passage voir sur le blog de Feuilles d'Ardoise des exemples de serments de sages-femmes à Villévêque (49) au début du XVIIe siècle, ainsi que quelques liens intéressants pour qui voudrait approfondir sa connaissance de l'histoire du métier de sage-femme .

Marie décèdera le 12 août 1853 à l'âge de 75 ans chez sa fille Marie Joséphine, institutrice à Foussais, où elle a passé les derniers mois de son existence.

On peut enfin signaler la présence de son fils Gustave Louis André CHARRIER dans le dictionnaire du Clergé Vendéen de l'abbé Louis Delhommeau. Sa fiche biographique nous apprend qu'il a été ordonné prêtre le 28 mai 1836 et qu'il a exercé son ministère en tant que vicaire des Brouzils de juin 1836 à sa mort le 6 mars 1838.

L'œuvre de Marie MICHAUD, sage-femme jurée

Sage-femme jurée, Marie MICHAUD a probablement mis au monde de nombreux enfants pendant l'exercice de sa fonction à Bourneau. Mais parmi tous ces enfants, ce sont pas moins de trente-sept enfants, tous désignés sur les tables décennales par le mot inconnu en lieu et place du patronyme, qu'elle déclarera elle-même en mairie comme nés de parents inconnus entre 1822 et 1845.

Extrait des tables décennales de Bourneau Acte de naissance de Pierre Joseph
Extrait des tables décennales de Bourneau (source : AD85 AD2E033, Bourneau, TD An XI-1872, vue 48/101)
et acte de naissance de Pierre Joseph (source : AD85 AD2E033/7, Bourneau, NMD 1835-1845, vue 170/415)
(cliquez sur les vignettes)

Sur l'extrait des tables décennales ci-dessus, on retrouve 9 de ces enfants : Joséphine, Joseph François, Joseph Pierre, Joseph Pierre (nés à 10 jours d'intervalle, elle leur donne les mêmes prénoms !), Joseph Armand, Louis Armand, Louis, Marie Célestine et Marie Caroline. Voici la transcription de l'acte de naissance de Joseph Pierre, né le 29 décembre 1839, à l'origine de cet article :

[en marge] N° 66
naissance de
Joseph Pierre
inconnu.
le 29 [décem]bre 1839

L'an mil huit cent trente neuf le trente décembre à
dix heures du matin, pardevant nous Jacques Guillon
maire et officier de l'état civil de la commune de Bourneau
canton de l'Hermenault, arrondissement de Fontenay-le-Comte,
département de la Vendée
est comparue Madame Veuve Charrier sage-femme
jurée demeurant dans le bourg, laquel nous a présenté un
enfant du sexe masculin né de ce jour hier à onze heures
du soir de père et mère inconnu et auxquel elle a déclaré vouloir donné les prénoms
de Joseph Louis (sic) lesquel présentation et déclaration ont été
faites en présence Boucheau Baptiste âgé
. Ledit enfant
étant emmaillotté d'un lange noir, et deux mauvais
drappeaux, un bonnet d'indienne vert et jaune, une chemise
un mouchoir de Caux et une brassière d'indienne bleu
lesquelles présentation et déclaration et présentation (sic) ont été
faites en présence de Bourdeau Baptiste âgé de trente trois
ans cabaretier, et de Buffet Louis âgé de trente ans tixerand
demeurant tous deux dans le bourg lesquels témoins ont
apprès que lecture du présent acte leur a été faite déclaré
ne savoir signé exepté la sage-femme qui a signé avec nous
treize mot rayé nul, et cinq mots en marge approuvé

v.v. Charier J. Guillon


Il est probable que Marie se soit rapidement fait une réputation dans la région et que les mères ne voulant pas garder leur enfant soient venues de toute la région de Fontenay-le-Comte, voire au-delà, pour se faire accoucher par une sage-femme qui leur faciliterait l'abandon de leur enfant. Les hospices et leurs tours n'existant pas à la campagne, sans l'intervention d'une sage-femme comme Marie, ces mères-là n'avaient d'autre alternative que d'abandonner leur enfant devant l'église, devant la mairie, dans un jardin, le risque étant alors que leur enfant ne survive pas à un séjour dehors risquant de se prolonger à des températures parfois rudes.

Parmi tous ces enfants mis au monde par Marie, un des actes de naissance est assez insolite ; il s'agit de l'acte de naissance de Jean Baptiste Armand, né le 16 septembre 1831, sur lequel l'officier d'état civil parle d'un enfant du sexe féminin de père et mère inconnus auquel enfant elle a déclaré vouloir donner les prénoms de Jean Baptiste Armand. On peut supposer qu'il s'agit d'un lapsus calami de l'officier d'état civil...

Extrait de l'acte de naissance de Jean Baptiste Armand
Extrait de l'acte de naissance de Jean Baptiste Armand (source : AD85 AD2E033/6, Bourneau, NMD 1824-1832, vue 286/340)
(cliquez sur la vignette)

Nous terminerons en listant l'ensemble des trente-sept enfants dont seule Marie connaissait l'identité de la mère : 

  • Magdeleine Rose Vernante née le 11 octobre 1822
  • François né le 18 février 1823
  • François Augustin né le 18 novembre 1823
  • Armand Louis Jacques né le 24 janvier 1824
  • Élizabeth Rose née le 1er février 1824
  • Jean Alexandre Armand né le 19 mai 1824
  • Marie Rose née le 24 mai 1824
  • Gustave André né le 23 septembre 1824
  • Agathe Joséphine née le 9 avril 1828
  • Alexandre Félix né le 12 janvier 1830
  • Jean Baptiste Armand né le 16 septembre 1831
  • Léonard Armand né le 29 novembre 1831
  • Marie Célestine née le 2 mars 1833
  • Marie Caroline née le 19 mai 1833
  • Armand Alexandre né le 28 mai 1833
  • Jean Baptiste né le 5 juin 1833
  • Alexandre Armand né le 17 février 1835
  • Marie Philomène née le 15 janvier 1836
  • Philomène Marie née le 24 août 1836
  • Émile Augustin né le 9 octobre 1836
  • un enfant mort-né le 24 octobre 1837
  • Louis Armand né le 19 décembre 1837
  • Louis né le 10 novembre 1838
  • Marie Philomène née le 19 juin 1839
  • Joseph François né le 21 août 1839
  • Joseph Pierre né le 19 décembre 1839
  • Joseph Pierre né le 29 décembre 1839
  • Marie Isabelle née le 8 janvier 1840
  • Marie Philomène née le 5 mai 1840
  • Joseph Armand né le 9 décembre 1840
  • Henry Benjamin né le 6 mai 1841
  • Marie Philomène née le 31 janvier 1843
  • Armand Ferdinand né le 11 mars 1843
  • Marie Philomène née le 5 septembre 1843
  • Marie Marcelline Philomène née le 15 mars 1844
  • Marie Louise Philomène née le 4 mai 1845
  • Marie Philomène née le 1er août 1845




Laissez un commentaire